Au-delà des prolongations

BANDE DESSINEE – Le dyptique « Prolongations » (éditions Des Ronds dans l’O) est une bande dessinée qui traite du foot en évitant de tomber dans le gag ou la caricature.

bd-prolongations-3

Il y a les joueurs, mais aussi les arbitres, les journalistes, les épouses, les supporters… La vie d’un club de foot draine une importante population dont la vie prend le pas des résultats de l’équipe.

Robin Walter, scénariste et dessinateur, a voulu créer une bande dessinée décrivant avec précision l’univers du ballon rond. A son goût, celui-ci était trop caricaturé, et la BD ne l’utilisait qu’à des fins de gags, ou encore pour ne mettre en exergue que les mauvais cotés.

Prolongations est une BD en deux tomes. Le premier « Passion » est sorti en juin 2014, et le second « Dépendance » en février 2015. Le héros est Jean Duplantier, un animateur radio devenu le confident des personnages à travers lesquels l’auteur décrit le foot dans ce qu’il peut avoir de beau, de sérieux, de passionnant.

Bien que défendant une idée du foot, la bande dessinée ne tombe pas dans l’angélisme. Les personnages et leur entourage ne sont pas complètement irréprochables : ils alternent, comme dans la vie de tous les jours, le bon et le moins bon.

La série n’atteint pas les sommets graphiques de Raymond Reding, mais l’on s’attache aux personnages et à l’histoire, très réaliste. On est un peu déçu que l’auteur ait choisi de tourner son intrigue autour du PSG. Encore le PSG, toujours le PSG, sommes-nous tentés de penser, alors que le club parisien occupe déjà l’espace médiatique et est le point central de nombreuses fictions, films ou BD. Mais si l’idée était d’avoir un « grand club » et que l’action se passe en France, le choix était certes fort limité.

Le PSG de Prolongations n’est pas celui dopé par les fonds qatariens depuis 2011, mais plutôt celui de la première décennie où malgré des résultats moyens, il reste un grand club et attire les meilleurs joueurs.

Il n’est a priori pas prévu de suite à ces deux premiers tomes de Prolongations, mais la porte n’est pas fermée. Jean Duplantier, le héros, reste très vivant (il a même un compte Twitter) et on ne serait pas étonné de le revoir embarqué dans de nouvelles aventures autour du foot.

bd-prolongations-2

Sur le web :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :