La ballade du remplaçant irlandais

CHANSON – Il s’appelle Will Grigg, n’a pas joué un seul match de l’Euro 2016 mais il en est pourtant l’incontestable vedette. Car le remplaçant nord-irlandais est le héros de la chanson officieuse du tournoi.

Will Grigg

Les stratèges du marketing ont beau vouloir imposer une chanson officielle aux grandes compétitions de foot, le véritable tube du tournoi n’est jamais celui que l’on avait prévu. Lors de la Coupe du Monde 1998 en France déjà, le remix d’un vieux tube disco « I will survive » avait surclassé Youssou Ndour, Ricky Martin et autres Carlos uniquement parce que le gimmick était repris par les joueurs de l’équipe de France les soirs de victoire.

Dix huit ans après, l’Euro 2016 en France rencontre un phénomène similaire. Exit David Guetta et son insipide « This one’s for you« , dehors l’abominable reprise de Kiss par les ridicules Skip The Use, le véritable chant de l’Euro 2016 vient des tribunes et des fan zones.

La recette reste la même : on recycle un vieux tube disco, en l’occurrence « Freed from desire » de Gala. Un morceau qui avait enflammé les pistes de danse au milieu des années 1990, avec un gimmick entêtant, un « na-na-na-na-na » comparable au « la-la-la-la-la » de « I will survive« .

Le morceau n’a jamais vraiment été oublié. Il est utilisé dans de nombreux remixes, il est parfois repris en concert ou sur la bande-son d’un film. En 2016, la chanteuse italienne s’est même fendue d’une nouvelle version, plus acoustique.

La suite de l’histoire se passe à Wigan, un petite ville du nord de l’Angleterre collée à Manchester. Le club de foot local, Wigan Athletic, a connu de belles heures en Premier League mais il a malheureusement dégringolé au point de se retrouver en troisième division au début de la saison 2015-2016.

Parmi ses recrues du club lors de l’été 2015, on remarque à peine l’arrivée de William Grigg, un attaquant provenant de Milton Keynes. A la pointe de l’attaque des Latics, Grigg fait une saison remarquable : il inscrit 25 buts, termine meilleur buteur de la troisième division anglaise et surtout contribue à la remontée de son club en Championship.

Les fans du club ne manquent pas de lui consacrer un chant. C’est sur l’air de « Freed from desire » que les supporters plaquent de nouvelles paroles : « Will Grigg is on fire, your defence is terrified » (« Will Grigg est déchaîné, votre défense est terrifiée« ).

Rien d’extraordinaire jusqu’à présent. Les terraces d’Angleterre cultivent depuis toujours cette tradition de chants quasiment improvisés à la gloire de la vedette du moment. Sauf qu’ici, un certain Sean Kennedy, fan des Latics, décide de fêter la montée de son équipe en postant sur internet des vidéos où il reprend les principaux chants du DW Stadium. Dont le « na-na-na-na-na » consacré à Will Grigg.

Sean Kennedy

Il se trouve que bien qu’il ne soit qu’un attaquant de troisième division, Will Grigg est aussi un joueur international : il est parfois appelé dans la sélection d’Irlande du Nord. Pas souvent. Après une première sélection peu concluante en 2012, il est rapidement oublié par le sélectionneur. Mais à la faveur de ses bonnes performances à Wigan, il est réintégré dans le groupe de la sélection nord-irlandaise.

Un miracle n’arrivant jamais seul, l’Irlande du Nord a décroché on ne sait trop comment sa qualification pour l’Euro 2016 et Will Grigg est du voyage en France. Le chant de Wigan est adopté par les supporters nord-irlandais, qui le reprennent à tue-tête dans l’hexagone. Dans un climat alourdi par les hooligans, la bonne humeur des Irlandais attire la sympathie. Et rapidement, « Will Grigg’s on fire » résonne dans les stades, les fan zones et les bars. Même les supporters adverses adoptent le chant, sans même savoir qui est ce mystérieux Will Grigg.

Car Will Grigg n’a pas joué le moindre match de l’Euro 2016. Confiné au rôle de remplaçant, le héros a vainement attendu son heure.

 

Sur le web :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :