Une BD à la dèche

BANDE DESSINEE – Huit ans après Domenech, le dessinateur Faro signe pour 2016 une nouvelle BD dont le sélectionneur de l’équipe de France est le héros. Cette fois, il s’agit de Didier Deschamps.

bd-faro-didier-deschamps

De tout temps, et dans tous pays, le métier de sélectionneur de l’équipe nationale de foot est le plus exposé. Figure incontournable, l’élu est sommé d’expliquer chacun de ses choix, de ses non-choix, des défaites de ses joueurs, des victoires, de l’air du temps, de la météo.

Même le citoyen éloigné des choses du foot n’ignore son visage et son nom. Le sélectionneur national fait la une des magazines sportifs, puis de tous les magazines. Il est l’objet de nombreux articles, de nombreux livres, de caricatures acerbes et depuis peu, d’albums de bandes dessinées.

En 2008, Raymond Domenech était le héros d’un album qui racontait ses mésaventures de sa nomination en 2004 jusqu’aux préparatifs de l’Euro helvético-autrichien. La BD était signée Faro, un dessinateur de presse qui n’aime rien tant que caricaturer le foot. Parmi ses nombreux ouvrages, il avait notamment signé « Fou d’foot » (Demgé) en 2002 puis assuré le dessin du deuxième tome de « Moi l’arbitre » (Carabas) en 2004.

bd-deschamps-03Huit ans plus tard, Faro n’a pu résister à l’idée de se faire Didier Deschamps. Son album, sorti au printemps 2016 aux éditions Jungle, prend pour point de départ l’Euro 2012 que l’équipe de France a plus ou moins raté, conduisant le remplacement du futur entraîneur du PSG par l’ancien entraîneur de l’OM.

Si en 2008 l’auteur avait imaginé une espèce de complot ourdi en haut lieu pour expliquer le désarroi de Domenech, il ne s’est pas embarrassé d’élément scénaristique supplémentaire pour traiter Didier Deschamps. Le quotidien de l’équipe de France se suffit à lui-même, ne manquant pas d’éléments comiques entre les insolences de ses garnements et affaires de toutes sortes qui jaillissent chaque jour ou presque. Contrairement à son successeur, le sélectionneur héros de l’histoire semble maîtriser les événements, ou du moins il les observe les yeux mi-clos du type blasé que n’étonne vraiment.

Le point fort de cette BD sont évidemment les personnages, caricatures de celles du monde réel. Les joueurs tout d’abord, mais aussi un président de Fédération aux pronostics toujours un peu décalés ainsi que des journalistes venus pimenter le quotidien. L’auteur de la BD travaille à L’Equipe et croque ses collègues avec jubilation, notamment le méconnu Guillaume Dufy qui se taille un beau rôle dans la BD.

Bien sûr, il s’agit d’un BD de l’instant. Une fois passé l’Euro 2016, on rangera l’album parmi les livres qu’on ne lit plus, frappé d’obsolescence. Et l’on attendra le prochain Faro.

Sur le web :

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :