Hennes, le bouc de Cologne

MASCOTTE – Hennes est depuis 1950 la mascotte du 1.FC Cologne. Il s’agit d’un bouc, de chair et de sang, de poil et de cornes, présent à chaque rencontre à domicile.

fc-koln-hennes-V

C’est un vieux rituel du Müngersdorfer Stadion (devenu le RheinEnergieStadion en 2002). Lorsque les joueurs du 1.FC Cologne font leur entrée sur le terrain, ils ne manquent pas d’aller saluer leur mascotte, Hennes le bouc. Celui-ci n’est pas un employé déguisé en une énorme peluche. Hennes est un véritable bouc, un animal vivant, portant une couverture aux couleurs du club. Il est présent aux cotés des joueurs de Cologne depuis toujours ou presque.

Le 1.FC Köln est fondé en 1948 en fusionnant plusieurs clubs locaux de la cité rhénane. Les dirigeants choisissent de porter une tenue aux couleurs de la ville, le rouge et le blanc. Les deux tours de la Kölner Dom, la fameuse cathédrale locale, sont présentes sur le blason, pour signifier l’attachement du club à sa ville.

Deux ans après sa création, le club reçoit à l’occasion du carnaval de Cologne un curieux cadeau de la part de Carola Williams, fondatrice du cirque qui porte son nom : un bouc. L’animal est adopté par le club qui décide de le baptiser Hennes, en hommage à l’entraîneur-joueur du club depuis les débuts, Hennes Weisweiler.

Le club connait une faste période à partir de 1962 où il remporte son premier titre de champion d’Allemagne. Deux ans plus tard, le club rhénan est le premier champion de la Bundesliga, la ligue qui regroupe les meilleurs clubs ouest-allemand en un seul championnat et met fin au système archaïque des ligues régionales.

fc-koln-hennes-I

Toujours accompagnés de leur bête à cornes, les joueurs colognais sont inévitablement surnommés Die Geißböcke. Le 1.FC Cologne est un club phare de la RFA du début des années 1960 et le bouc Hennes, plus qu’une mascotte, est un véritable porte-bonheur. Malheureusement, l’animal meurt en 1966, plongeant tout le club dans une immense tristesse.

Dès lors, il est décidé d’adopter un nouveau bouc et, sous l’insistance des supporters, de lui donner le même nom que son prédécesseur. Hennes II succède donc à Hennes, inaugurant une tradition dynastique.
hennes-eric-castel

Hennes II meurt en 1970, au bout de quatre ans. Les mauvaises langues disent qu’il a été empoisonné par des supporters de Mönchengladbach. Hennes III lui succède jusqu’en 1975. Arrive Hennes IV, le plus célèbre de tous, qui accompagne le club rhénan dans une faste période. Le bouc défile aux cotés des joueurs pour le troisième titre en 1978. Il apparaît même dans « Match retour« , le deuxième tome des aventures d’Eric Castel.

hennesVIII-anthony-ujah

Suivent Hennes V (1982-1989), Hennes VI (1989-1996), Hennes VII (1996-2008) et enfin, Hennes VIII. En mars 2015, Anthony Ujah a provoqué un certain émoi en prenant Hennes par les cornes pour fêter un but. L’attaquant nigérian a été sommé de s’excuser pour sa célébration de but trop enthousiaste.

Entre deux matches, Hennes VIII vit au zoo de Cologne, où il reçoit la visite des supporters adverses et des touristes. Son arrivée au stade les jours de matches est un rituel rodé. L’animal a ouvert une page Facebook et tourne de nombreuses publicités. Figure incontournable de la ville de Cologne, il est présent sur le blason du club, aux cotés de la cathédrale, et sa silhouette est présente un peu partout en ville.

 

fc-koln-logo Sur le web :

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :