Coup de boule et polémiques, la suite

SCULPTURE – Ou est passé la sculpture de Zidane ? Après avoir été exposée à Paris, à Pietrasanta puis sur le port de Doha, l’oeuvre de Abel Abdessemed représentant le coup de boule de Zinedine Zidane en finale de la Coupe du Monde 2006 cherche sa place. Mais se fait déboulonner par la polémique.

Statue Zidane Doha

La gigantesque sculpture d’Abel Abdessemed représentant Zinédine Zidane frappant Marco Materazzi d’un fameux coup de boule avait provoqué bien des polémiques lorsqu’elle fut exposée place Beaubourg entre octobre 2012 et janvier 2013 à l’occasion d’une exposition de l’artiste au centre Pompidou (lire notre article Coupe de boule et polémiques).

La sculpture de cinq mètres de haut fut ensuite exposée durant l’été 2013 à Pietrasanta en Italie, à l’occasion d’une exposition sur les rapports artistiques entre la France et l’Italie. Puis en octobre 2013, elle se retrouve sur la corniche de Doha. Elle est en effet achetée par Musée arabe d’art moderne de la capitale du Qatar, dans le cadre d’une exposition consacrée à Adel Abdessemed.

Elle doit rester sur le port de Doha jusqu’en 2022 pour la Coupe du Monde organisée par le richissime émirat. Mais rapidement, elle fait polémique. Pour le geste négatif qu’elle représente, mais aussi parce qu’elle va à l’encontre de la culture religieuse du pays. En effet, les représentations d’êtres vivants sont découragées par l’Islam. Au bout d’un mois, la statue est retirée du port de Doha.

Quelques mois plus tard, l’homme d’affaire français François Pinault fait savoir qu’il est intéressé par la statue. Collectionneur d’art, il envisage en effet de l’installer dans le jardin d’une villa de luxe qu’il a rénové à Dinard, au bord de la mer au nord de la Bretagne. L’oeuvre devait surplomber le chemin de ronde, à la vue des promeneurs, mais elle ne viendra jamais à Dinard. Alors qu’aucune opposition ne fut officiellement déclarée, certaines personnes auraient, en privé, découragé le milliardaire dans son projet.

L’oeuvre d’art aurait pu devenir un objet d’attraction touristique et une curiosité pour les promeneurs. Elle reste aujourd’hui une œuvre maudite et indésirable.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :