Ciel ! Mon maillot…

MAILLOT – L’équipe nationale d’Uruguay est surnommée la Celeste pour la couleur de son maillot, un bleu ciel qui s’assombrit ou s’éclaircit selon les époques.

uruguay 1987

Le 16 mai 1901,une sélection de joueurs uruguayens provenant de l’Albion Football Club et du Nacional, deux clubs de Montevideo, affronte une sélection de joueurs argentins. Cette rencontre, remportée 3-2 par les Argentins, est souvent considérée comme la première opposant les deux pays, bien qu’elle ne soit reconnue par aucune des deux fédérations. On note surtout que ce jour-là, l’Argentine évolue en bleu alors que l’Uruguay porte un maillot à rayures verticales ciel et blanc. Le futur, curieusement, inversera les couleurs.

Si l’histoire officielle indique que le premier match de l’équipe d’Uruguay date de 1902 (contre l’Argentine), il y a longtemps que les meilleurs joueurs de Montevideo se rassemblent pour disputer des rencontres contre leurs homologues de Buenos Aires. Les deux capitales sont en effet très proches, séparées de deux-cent kilomètres par le Rio de la Plata.

Pour chacun des matches, la sélection emprunte la tenue des clubs d’où proviennent les joueurs. Elle porte notamment celles du Montevideo Cricket Club (maillot jaune et bleu) pour un match en 1889, ou de l’Albion Football Club (maillot rouge et bleu) en 1901.

Devenue officiellement la sélection de la république d’Uruguay, cette équipe porte de plus en plus régulièrement une tenue ciel et blanche. Mais lors d’une rencontre en 1910 à Buenos Aires, l’Argentine, qui a adopté le même maillot, demande à son adversaire de porter une autre couleur.

Les Uruguayens choisissent d’évoluer avec le maillot bleu clair du River Plate FC. Ce club de Montevideo (à ne pas confondre avec le River Plate de Buenos Aires) joue habituellement en rouge et blanc, mais il a remporté une prestigieuse victoire face au Alumni FC, un club de Buenos Aires avec sa tenue de rechange et son maillot bleu ciel. Une tenue qui semble porter chance au football uruguayen, puisque la sélection remporte la rencontre (3-1), sa première sur le sol argentin. Le bleu ciel est ainsi définitivement adopté par la fédération uruguayenne.

C’est ainsi que l’équipe d’Uruguay est devenue la Celeste, un surnom qui célèbre son maillot bleu ciel. Une couleur qui illuminera les Jeux de Paris, en 1924, où elle remporte le tournoi olympique de football. Un exploit qu’elle récidive quatre ans plus tard à Amsterdam, en battant l’Argentine en finale. Deux ans plus tard, Montevideo accueille la première Coupe du Monde créée par Jules Rimet. La Celeste s’impose en battant de nouveau le rival argentin en finale.

L’Uruguay remportera de nouveau la Coupe du Monde, juste après la guerre, en 1950. Quelques années plus tard, lorsque le Brésil apposera trois étoiles sur son maillot pour célébrer ses trois victoires en Coupe du Monde, l’Uruguay décidera d’en faire autant et d’en mettre quatre, considérant que ses deux victoires olympiques de 1924 et 1928 ont valeurs de titres de champions du monde.

Big Four des maillots d’Amsud
AlbicelesteArgentine maillot-brasilBrésil ColombieColombie uruguay 1987Uruguay
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :