I am a Special One

CITATIONS – José Mourinho, entraîneur de Chelsea, est l’un des plus grands managers de l’histoire du foot. Il est d’ailleurs l’un des premiers à le rappeler si besoin est.

Citations José Mourinho

José Mourinho a permis au FC Porto et à l’Inter Milan de remporter la Champion’s League. Il a fait de Chelsea l’une des meilleures formations d’Europe. Il a également entraîné le Real Madrid pendant trois ans, après avoir appris le métier d’entraîneur à Barcelone. Mais ce qui distingue vraiment José Mourinho de ses pairs, ce sont les petites phrases qu’il distille en conférences de presse. Elogieuses à son égard ou assassines à l’adresse de ses adversaires, elles font le régal des journalistes. Et de notre site.

Mourinho par Mourinho

« Ne pensez pas que je suis arrogant. Mais je suis champion d’Europe et je pense que je suis réellement spécial. » (Première conférence de presse comme entraîneur de Chelsea en août 2004)

« J’ai dit que j’étais spécial parce que je venais d’être champion et je suis arrivé ici avec mon ego au top. Maintenant ? Mon ego est encore plus gros » (En mai 2005, alors qu’il vient de faire de Chelsea un champion d’Angleterre pour sa première saison au club)

« Si un jour ma vie est adaptée au cinéma, George Clooney pourrait jouer mon rôle. C’est un acteur exceptionnel et ma femme pense que ce serait le meilleur choix »

« Maintenant au Portugal, les supporters de Benfica et du Sporting m’aiment beaucoup ! Vous savez pourquoi ? Parce que comme je suis finalement parti, ils ont enfin une chance de gagner le championnat »

« Si j’avais voulu travailler tranquillement, je serais resté au Portugal. Là-bas, il y a de jolies chaises bleues, la Ligue des champions, Dieu et juste après lui, moi. »

« Nous avons des joueurs de classe mondiale et, pardonnez mon arrogance, un entraîneur hors du commun »

« Si je devais me noter sur 10, je me mettrais un 11. »

« Si je suis autant critiqué c’est de ma faute. J’ai mal habitué les gens. J’ai mis la barre trop haut en gagnant trop partout ou je suis passé. »

« Quand une équipe est bien organisée, elle défend bien et peut jouer avec cinq joueurs offensifs. Elle défend bien, parce qu’elle a un grand entraîneur »

« Dieu doit penser que je suis un mec génial, sinon, il ne me donnerait pas autant. J’ai une famille incroyable, je travaille où j’ai toujours rêvé de bosser. S’il m’a autant donné, c’est parce qu’il doit trouver que je le mérite. »

Les confrères

« Si je restais trois ans sans le moindre titre de Premier League, je pense pas que je serai encore en poste. » (alors que Rafael Benitez, entraîneur de Liverpool depuis trois ans, n’a toujours pas remporté la Premier League)

« Demandez aux supporters de l’Inter ce qu’ils pensent de Benitez et ce qu’ils pensent de moi. » (à propos de… Rafael Benitez, qui lui a succédé à l’Inter Milan en 2010)

« De nombreux grands managers n’ont jamais gagné la Champions League. Un grand exemple n’habite pas loin d’ici. » (sous entendu Arsène Wenger, entraîneur d’Arsenal)

« Arsène Wenger est un voyeur. Il aime regarder les autres. Il y a des personnes qui, lorsqu’elles sont dans leur maison, utilisent un grand télescope pour observer ce que fait la famille voisine. Wenger parle et parle toujours de Chelsea. C’est une maladie »

« Arsène, je l’admire et j’admire Arsenal. Il est impossible d’atteindre mille matches sans un soutien fantastique du club, y compris dans les mauvais moments. Surtout quand ces mauvais moments ont été nombreux. » (alors que Wenger fête son millième match comme coach d’Arsenal)

« Celui qui termine deuxième est surtout le premier des derniers »

Paranoïa

« Tout le monde souhaite que Chelsea perde. Le jour où ça arrivera sera décrété jour de fête nationale. Mais on y est préparé. »

« J’ai vu Ferguson marcher à côté des arbitres à la mi-temps. Et l’homme en noir est revenu complètement différent en seconde période » (suite à une défaite contre Manchester United en janvier 2005)

« Quand j’ai vu Rijkaard entrer dans le vestiaire des arbitres, je ne pouvais pas y croire. Je n’ai pas été surpris au moment de l’expulsion de Drogba. » (suite à quart de finale houleux perdu contre le FC Barcelone entraîné par Franck Rijkaard)

Barcelone

« Barcelone est une ville très culturelle, avec de nombreux théâtres, et Lionel Messi  y a très bien appris à jouer la comédie. »

Esclavage

« Claude Makélélé n’est pas un joueur de foot, c’est un esclave » (en août 2006 lorsque son joueur est rappelé contre son gré en équipe de France)

Melons

« Les jeunes joueurs sont un peu comme des melons. C’est seulement quand vous avez ouvert et gouté le melon que vous êtes sûrs que le melon est bon. »

Oeufs

« Notre style de jeu est très important. Mais c’est comme les omelettes et les œufs. Pas d’œufs, pas d’omelettes. Ca dépend de la qualité des œufs. Au supermarché, il y a des œufs de première, deuxième ou troisième catégorie. Certains sont plus chers que d’autres mais donnent de meilleurs omelettes. Si les œufs de première catégorie ne sont pas dispo, alors vous avez un problème »

Permission

« Si je suis à la maison, oui, je vais regarder le match. Mais peut-être que ma femme voudra sortir. J’adorerais voir le match, j’adore voir du football, et c’est un grand match. Mais peut-être que je n’aurais pas la permission. »

Chasse

« Si tu vas avec un bon chien, tu chasses plus. Si tu vas avec un chat, tu chasses moins mais tu chasses quand même. » (José Mourinho, décembre 2010 à propos de Karim Benzema).

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :