Couleurs de France

COULEURS – Les couleurs que portent les maillots des clubs français racontent une histoire. Souvent celle de la ville qu’ils défendent, parfois une simple anecdote.

Maillot Le Havre 1872

Une histoire du foot français commence toujours par Le Havre. Le maillot du HAC associe deux teintes de bleu, le ciel et le marine. Il s’agit respectivement des couleurs des universités de Cambridge et Oxford, d’où proviennent les cadres de la South Western Railway. Venus installer le chemin de fer en France, ces Anglais créent également le Havre Atletic Club en 1872, désormais reconnu comme le tout premier club français de foot. Et aussi de rugby, puisqu’à l’époque, les deux disciplines n’étaient pas encore clairement distinctes.

Maillot RC Paris

Le développement du foot à Paris se fait sous l’influence anglaise et les premiers clubs ont un rattachement très marqué auprès des deux célèbres universités anglaises. Le Racing Club de France, club omnisports est fondé en 1882 par les lycéens de Condorcet. On y pratique la course à pied (« Racing« ) mais aussi le rugby et le foot sous les couleurs de Cambridge : maillot ciel et blanc disposé en larges bandes horizontales. Le Stade Français, rival du Racing dans la plupart des disciplines, choisit quand à lui le bleu marine d’Oxford.

maillot-om-1993

L’Olympique de Marseille joue depuis sa création en 1899 avec un maillot blanc. Peu à peu s’est ajouté le bleu ciel, les deux couleurs étant celles de la cité phocéenne. La ville de Marseille est l’une des plus anciennes de France, née sous le nom de Massalia six siècles avant notre ère. Elle a été créée par des marins grecs principalement originaires de Phocée, un port d’Asie Mineure. La cité a donc adopté les couleurs de la Grèce, ciel et blanc, que le club a repris en privilégiant le blanc.

Maillot Sochaux Peugeot

Le FC Sochaux-Montbéliard est une émanation des usines Peugeot. Fondé en 1928, le club reprend les couleurs de la marque automobile, jaune d’or et bleu roi, qui sont également celles de la région Franche-Comté. Le lion-symbole est également présent sur le maillot, y compris lors de la campagne européenne de 1981, à une époque où pourtant l’UEFA interdisait la publicité.

Les Girondins de Bordeaux, club fondé en 1919, adopte dès ses premiers matches les couleurs marines d’un des clubs dont il est issu, l’Argus Sports. En 1939 apparaît un V blanc sur la poitrine des joueurs. Très répandu dans les années cinquante (il est présent sur les maillots de Lille, Lyon, Sochaux, Angers et d’autres), ce scapulaire passe ensuite de mode et seuls les Girondins décident de le conserver. Devenu un élément du patrimoine du club, il disparaît pourtant dans les années 1980 pour ne pas qu’il fasse de l’ombre au sponsor. Le scapulaire revient brièvement en 1990, mais est effacé aussitôt lorsque le club renie sa couleur d’origine pour jouer en… bordeaux. A la demande des supporters, les Girondins retrouveront en 1997 leurs couleur d’origine. Et le scapulaire.

Maillot OGC Nice

Une légende tenace veut que l’OGC Nice ait participé en 1910 à un tournoi à Milan, mais qu’il avait oublié son jeu de maillots. Le Milan AC lui prêta donc un des siens et le club niçois remporta le tournoi. Il décida aussitôt d’abandonner son traditionnel jaune et bleu pour le rouge et noir du Milan AC. L’histoire est belle mais sans doute montée de toutes pièces. Il semble que le club azuréen ait plutôt adopté le rouge et noir en 1919, lorsqu’il fusionna avec un autre club niçois, le Gallia FC, qui portait déjà ces couleurs.

Maillot FC Metz

Le FC Metz, créé en 1919, a longtemps porté un maillot blanc et noir, couleurs du blason de la ville de Metz. Mais c’était aussi les couleurs de l’équipe nationale de l’Allemagne, ce qui n’est pas sans poser problème en période d’entre-deux guerres. Le club lorrain adopte alors dans les années 1930 un maillot grenat, censé rassembler des couleurs rouges et bleues des deux clubs qui ont fusionné pour sa création. Pendant l’Occupation allemande, Metz dispute le championnat allemand et porte une tenue bleue et noire. Il reprend ses couleurs grenat à son retour dans le giron français. En 1978, le président Aimé Dumartin estime qu’il est temps de revenir aux couleurs originelles, le blanc et le noir. Mais lorsque la mairie sauve le club en 1983 et assure le retour du président Carlo Molinari, le FC Metz reprend ses couleurs grenat. Avec une Croix de Lorraine sur le coeur.

Maillot Guingamp

Le Stade Rennais, fondé en 1901, joue d’abord en bleu avant d’adopter le rouge et noir trois ans plus tard. Cette association de couleurs serait un compromis entre le rouge laïque de la république et le noir catholique qui ferait référence aux soutanes des curés. Curieusement, l’En Avant Guingamp porte les mêmes couleurs pour revendiquer son attachement politique à gauche et son anticléricalisme. Fondé en 1912 par un patronage laïc, le club s’opposait d’entrée au Stade-Charles-de-Blois, créé par le clergé de la ville. Comme quoi, on peut faire dire ce qu’on veut aux couleurs.

Maillot Saint-Etienne

L’AS Saint-Etienne est fondé en 1919 par Geoffroy Guichard, créateur des magasins Casino. Le club s’appelle d’ailleurs, à l’origine, l’AS Casino de Saint Etienne, mais la Fédération demande à retirer toute allusion commerciale dans les noms de clubs. Guichard avait racheté en 1892 une épicerie située dans un ancien casino, d’où le nom. On ignore si le vert fait référence aux tapis de jeux, mais c’est la couleur des magasins du groupe Casino et elle est naturellement adoptée dès la création par l’ASSE.

Maillot RC Lens

Le Racing Club de Lens a été créé en 1906, mais ce n’est qu’en 1924 qu’il adopta ses célèbres couleurs sang et or. A l’origine, l’équipe jouait en noir, comme le charbon. En 1924, son président Pierre Moglia visite une église détruite par la récente Grande Guerre. Le dirigeant lensois découvre les vestiges de l’occupation espagnole du XVIIème siècle. Rouge et jaune sont les couleurs de l’Espagne, elle deviennent celle du RC Lens.

FC lorient

Le FC Lorient est fondé sur les bases d’un club de pêcheurs, la Marée Sportive de Lorient, qui jouait en maillot bleu à parements rouges. A sa création en avril 1926, le FCL adopte pourtant un maillot à damier orange et noir. Ces couleurs sont celles d’un navire, le premier construit par les chantiers navals du Faouëdic en 1671. Le navire s’appelait L’Orient et donna son nom à la ville. Certains sources ajoutent que le club a aussi choisi ces couleurs car c’étaient celles d’une robe remarquable et remarquée que portait une jeune femme à l’occasion de la création du club.

Stade de Reims

Le Stade de Reims, fondé en 1931 en fusionnant plusieurs clubs, opte les premières années pour un maillot orange a parements noirs. En 1938, lorsqu’il fusionne avec le Sporting Club de Reims, il s’empare de ses couleurs, le rouge à manches blanches, qui rappelle le maillot du club anglais d’Arsenal.

Lille Olympique Sporting Club

Le Lille Olympique Sporting Club est fondé en 1944 en fusionnant les deux grands clubs lillois d’avant-guerre, l’Olympique lillois et le SC Fives. Le LOSC fait en sorte de conserver les couleurs des deux clubs : maillot blanc à scapulaire rouge pour l’OL, le bleu de Fives sur le short et les bas. Le LOSC jouera de longues années en maillot blanc mais le scapulaire disparaîtra dans les années soixante. Au changement de siècle, le rouge prendra le pas sur le blanc.

Maillot AS Monaco

L’AS Monaco, fondée en 1924, joue depuis 1950 en rouge et blanc, les couleurs de la Principauté. Celles-ci font référence à Sainte Devote, un jeune chrétienne dont le corps fut acheminée en barque vers Monaco. Le blanc de la voile et le rouge du sang furent adoptée sur les armoiries par les Grimaldi de Gènes. L’ASM joue longtemps avec le rouge et blanc disposé en larges bandes verticales jusqu’à ce que la Princesse Grâce suggère de modifier le motif du maillot. Elle propose une césure en diagonale, de l’épaule droite à la hanche gauche, rouge à gauche et blanc à droite. On ne refuse rien à une princesse. La césure est adoptée dès la saison suivante, où Monaco remportera son premier titre de champion de France.

UA Sedan ArdennesFondée en 1919, l’Union Athlétique de Sedan a joué ses premiers matches en vert et rouge, résultat de la fusion entre le Racing Club Sedan (rouge) et le Stade Sedanais (vert). Par la suite, le club ardennais adoptera de nombreuses couleurs. Lorsqu’il remporte la Coupe de France en 1961, Sedan joue en bleu. Il a même porté le maillot bleu, le short blanc et les chaussettes rouges, tenue pourtant strictement réservée à l’équipe de France… A la fin des années 1990, alors qu’il revient parmi l’élite, l’UA Sedan est revenu au rouge et vert.

Maillot FC Nantes

Le Football Club de Nantes, créé en 1943, adopte les couleurs jaunes et vertes sur la suggestion d’un de ses dirigeants fondateurs, Jean Le Guillou. Celui-ci est par ailleurs propriétaire d’une écurie et l’un de ses chevaux fétiche court en jaune et vert. Les joueurs héritent rapidement du surnom de Canaris, ce qui est le cas de nombreux clubs évoluant sous ces couleurs, tels Norwich City, la JS Kabylie et même Fenerbahce.

maillot-lyon

L’Olympique Lyonnais est fondé en 1950, issu de la branche football du LOU, le célèbre club de rugby de la ville. L’OL joue alors en blanc, comme le LOU, en essayant d’afficher les couleurs de la ville, le bleu et le rouge. Celles-ci sont présentes en scapulaire dans les années 1950, en deux larges bandes horizontales dans les années 1960 puis en une fine bande verticale sur le coté gauche au début des années 1970. A partir de 1976, le club adopte une tenue entièrement rouge, qu’elle agrémente ensuite d’un peu de bleu. Le club revient peu à peu au blanc originel dans les années 1990, les couleurs historiques qui viennent à point nommé pour la faste période 2002-2008.

Maillot PSG

Fondé en 1970, le Paris Saint-Germain joue d’abord en maillot rouge, short blanc et bas bleus. Lorsque le couturier Daniel Hechter investit le club en 1973, il lui dessine un maillot bleu avec une large bande verticale rouge, inspirée par le grand club de l’époque, l’Ajax Amsterdam. Le club parisien porte ce maillot jusqu’en 1981, où son successeur Francis Borelli le remplace par un maillot blanc avec une fine bande verticale rouge et bleue sur le coté gauche. En 1993, le président Michel Denisot fait revenir l’historique maillot de Hechter. Quelques tentatives de modifications, même mineures, sont tentées par l’équipementier ou les présidences successives, mais elles sont toutes rejetées par les supporters.

maillot-bastia-1978

Depuis sa création en 1905, le SC Bastia joue en bleu, couleur de la ville. Lors de sa campagne européenne de 1978, la publicité étant alors interdite sur les maillots, le SECB de Papi, Lacuesta et Larios arbore une magnifique tête de Maure, symbole de la Corse. Oublié pendant une vingtaine d’années, ce symbole réapparaît et tente de se faire une place… au milieu des sponsors.

Maillot Auxerre

L’AJ Auxerre, un club de patronage fondé par l’Abbé Deschamps en 1905, joue d’abord en noir puis adopte un maillot bleu, qu’il porte jusqu’au début des années quatre-vingt. C’est ce maillot que porte Patrick Dewaere dans le film « Coup de tête« . Lorsqu’elle accède à l’élite, l’équipe de Guy Roux doit jouer en nocturne en dépit du faible éclairage du stade Abbé-Deschamps. L’entraîneur fait alors jouer son équipe en blanc, beaucoup plus visible que le bleu. Depuis, l’éclairage du stade s’est amélioré, mais l’AJA joue toujours en blanc.

Stade Malherbe Caen

Le Stade Malherbe de Caen est fondé en 1913 de la fusion du Club Sportif de Caen et de l’Union Athlétique du Lycée Malherbe. Du second le club normand garde le nom du poète et du premier les couleurs rouges et bleues, qu’il dispose verticalement, et lui donnant parfois l’allure du FC Barcelone. L’allure, seulement.

Olivier Giroud Montpellier

A Montpellier, les couleurs de la ville sont, jusqu’en 1989, le rouge et le blanc. Et ce sont celles que portent le Stade Olympique de Montpellier puis la Paillade, créé en 1974 et qui réalisa un court passage en première division en 1981-82. Lorsqu’il revient parmi l’élite en 1987, le club de Louis Nicollin joue en blanc à parements bleus. En 1989, la mairie impose à tous les clubs sportifs de haut niveau d’évoluer en bleu à parement blanc, les nouvelles couleurs choisies pour la municipalité. Le club est rebaptisé Montpellier Hérault en 1990 et doit intégrer sur le short la couleur orange du département. Le orange et le bleu deviennent ainsi les couleurs de référence du MHSC. En 2006, alors que le club est en D2, les dirigeants tentent un retour au rouge de la Paillade, mais l’expérience ne dure que trois ans. Le club revient au bleu et blanc, et lorsqu’il remporte son premier titre de champion en 2012, c’est avec un scapulaire orange sur son maillot bleu.

toulouse1984

On l’appelle la ville rose ou encore la cité des violettes et c’est pourtant le rouge qui est la couleur officielle de la ville de Toulouse. Rouge comme le maillot du Stade Toulousain, son célèbre club de rugby. En terre l’ovalie, le Toulouse Football Club a connu plusieurs vies. Créé en 1937, disparu en 1967, recréé en 1970, le TFC (prononcer téfécé) a également joué en rouge jusqu’en 1979 où il décide d’adopter un maillot violet, en hommage aux fleurs cultivées dans la capitale occitane. Selon les modes, le TFC a tendu vers le blanc ou le rayé vertical pour associer les deux couleurs. En 1992, le TFC se présente brièvement en… jaune, pour faire plaisir à une marque locale, les cachous Lajaunie.

Evian Thonon GaillardEvian Thonon Gaillard est un club né en 2007 de la fusion de plusieurs clubs savoyards, parmi lesquels ceux des villes de Gaillard et Thonon. Il adopte le nom d’Evian en 2009 non pas pour la commune d’Evian-les-Bains, mais pour le nom de son principal sponsor, une marque d’eau minérale appartenant au groupe Danone. La marque se distinguant des autres bouteilles par son étiquette rose, c’est cette couleur qu’adopte le club, qui accède à la Ligue 1 en 2011. Ce n’est pas la première fois qu’un club de l’élite évolue en rose. En 1932, lors du premier championnat, le Club Français évoluait en rose et noir.

Sur le web :

  • Une histoire illustrée du maillot des Girondins de Bordeaux sur le site www.scapulaire.com
  • Une histoire illustrée du maillot de l’AS Monaco sur le site www.asmfoot.fr
Publicités

4 Commentaires

  1. Merci Richard, j’ai appris plein de choses. J’adore ce genre d’anecdotes.

    1. Merci Christophe. En effet, de nombreuses anecdotes où il n’est parfois pas simple de faire la part entre pure légende et vérité historique. En outre, il reste encore de nombreux clubs français pour lesquels la couleur du maillot reste pour moi un mystère.

  2. Article très sympa, instructif et intéressant.

    Juste une chose, à propos du mythique vert du maillot de l’AS St-Etienne.
    Ce vert ne vient pas directement des tapis de jeux comme l’article le dit, mais de la couleur des magasins Casino en eux-mêmes, vert et blanc. Et si la première épicerie du groupe aujourd’hui devenu géant du commerce a certes été ouverte dans les locaux d’un ancien casino, il n’est pas possible de dire que la couleur choisie à l’époque par son fondateur Geoffroy Guichard vienne de là – en tout cas je n’ai pas pu trouver cette information.

    1. Merci Fred pour ces précisions. En effet, mon explication est un raccourci qui tient plus de l’hypothèse que d’une vérité historique. Mais sauf erreur, très peu d’autres explications circulent sur l’origine du maillot vert.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :