Fio Maravilha, idole ingrate

MUSIQUE – En 1972, le chanteur brésilien Jorge Ben Jor décroche un tube international avec une chanson sur Fio Maravilha, avant-centre du Flamengo de Rio.

Fio Maravilha

Fio Maravilha, c’est d’abord l’histoire d’un but resté dans la mémoire du Maracanã. Le 15 janvier 1972, lors d’un match amical entre Flamengo et le Benfica Lisbonne, le public réclame l’entrée en jeu de son avant-centre João Batista de Sales, plus connu sous le nom de Fio Maravilha. Devant l’insistance du public, l’entraîneur Mário Zagallo cède et fait entrer le joueur. Quelques minutes plus tard (à la 78e exactement), Fio Maravilha inscrit le seul but de la rencontre dans une ambiance de folie.

Le chanteur Jorge Ben Jor est alors présent et goûte la liesse qui s’est emparé des tribunes du Maracanã. Il imagine aussitôt une chanson à la gloire de ce joueur et du but qu’il marqua :

« Foi um gol de anjo um verdadeiro gol de placa que a magnética agradecida assim cantava » (« C’était un but d’ange, un vrai but en or, que la foule reconnaissante chantait alors« ). 

Ainsi naquit « Fio Maravilha » qui devint un tube planétaire.

Jorge Duilio Lima Menezes de son vrai nom est un musicien carioca de la vague bossa nova qui s’empare du Brésil au début des années soixante. Il écrit notamment, en 1963, le morceau « Mas que Nada » que popularisera quelques années plus tard Sergio Mendes (et qui sera repris dans la pub Nike Brasil Airport en 1998).

Jorge Ben Jor composera d’autres classiques, comme « Taj Mahal » en 1969 (dont Rod Stewart fera son plus gros tube en le reprenant sous le titre « Da Ya think I’m sexy« ) ou « Pais Tropical » en 1972.

« Fio Maravilha » entre dans cette catégorie des classiques de la bossa-nova. Le morceau sera repris en France par la chanteuse Nicoletta, sur un texte francisé par le parolier Boris Bergman, mais où toute référence au foot sera effacée. Ainsi la chanteuse française a-t-elle longtemps clamé le nom de Fio Maravilha sans savoir qu’il s’agissait d’un footballeur.

Ce fut un tube si énorme qu’il suscita des convoitises. Notamment par le principal intéressé qui, à peine flatté de l’hommage, a envoyé le chanteur en procès pour usage illégal de son nom ! Le titre de la chanson fut donc modifié en « Filho Maravilha« .

Ce n’est qu’en 2007 que le joueur, alors installé aux Etats Unis, devint quelque peu raisonnable et accepta que son nom soit de nouveau utilisé. Car finalement, cette chanson n’est-elle pas son seul titre de gloire ?

Mise à jour : D’autres footballeurs dont le nom est aussi le titre d’une chanson :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :