L’appel des drapeaux

CHANSON – Sous l’influence d’une boisson pétillante américaine, le morceau « Wavin’flag » a envahi les ondes durant la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Ce n’était pourtant pas sa vocation de départ.

K'Naan Wavin'flag

A l’époque où sort ‘Wavin’ Flag« , troisième extrait de son album « Troubadour« , le chanteur canado-somalien K’Naan est loin de penser qu’il a composé l’hymne de la prochaine Coupe du monde de foot. Le single sort en mars 2009, atteint les podiums des charts canadiens et fait son bonhomme de chemin.

La chanson arrive jusqu’aux oreilles des responsables publicitaires de Coca-Cola. Ceux-ci sont alors à la recherche d’une musique pour accompagner les spots de pub qu’ils diffuseront pendant la Coupe du Monde 2010. L’idéal selon eux serait de trouver un morceau qui sonne africain (car la Coupe du Monde se déroule en Afrique du Sud) mais qui reste accessible aux oreilles occidentales.

« Wavin’flag » réunit les deux critères, mais cela ne suffit visiblement pas : le morceau doit être remixé. Deux pointures internationales s’y attellent, le DJ français David Guetta et l’ex-Black Eyed Pies Will.I.am. Les deux hommes ajoutent une rythmique plus dance et les inévitables « oh-oh-oh-oh » pour que ça ressemble quand même à un chant de stade. Le single remixé sort fin avril 2010.

Soucieux d’universalité, et pour ne pas oublier la moindre parcelle du globe en terme de marché, la firme d’Atlanta propose d’enregistrer le morceau en y incluant des passages dans différentes langues. Ainsi des artistes de plusieurs pays prêtent-ils leur voix en duo avec K’Naan, comme le français Féfé, qui entonne « Chanter dans les stades, chanter dans les stades » dans la version destinée au marché francophone.

Pour les autres, David Bisbal s’occupe de la version espagnole, Skank la version portugaise (ou plutôt brésilienne), Jacky Cheung et Jane Zhang la version chinoise, Nancy Ajram la version arabe. Il y a également une version grecque, une version nigérianne, une version indonésienne, une version japonaise, une version thaïlandaise. D’autres dans différentes langues ont vu le jour par la suite, de façon plus ou moins officielle.

La version originale de « Wavin’ Flag » est un peu tombé aux oubliettes, mais K’Naan est désormais un homme riche. Et il fait la fierté de ses amis de longue date, parmi lesquels Youssou Ndour, compositeur de la chanson de la Coupe du Monde 1998, et Nelly Furtado, chanteuse du morceau de l’Euro 2004. Comme quoi, il faut savoir choisir ses relations.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :