Le foot, une histoire d’Algérie

FILM – Le documentaire « La balle de la dignité » (2008) de Rachid Diguer retrace en 1h45 l’histoire du football algérien de 1921 à 1991.

Algérie 198

Tout a commencé à la fin du 19e siècle. L’administration coloniale française importe le ballon rond en Afrique du Nord. Et notamment en Algérie où sont créés trois championnats de districts. Les premiers clubs sont créés à Oran par les colons français, puis à Constantine et Alger. Rapidement les locaux musulmans intègrent le mouvement et fondent leurs propres clubs.

Le cinéaste Rachid Diguer a réuni des images d’archives et recueilli des témoignages pour retrouver les sources du football algérien et conter son histoire, qui épouse celle de son pays. La colonisation français, tout d’abord. Puis les premières failles à travers la victoire en Coupe de France du petit club algérois de El Biar sur le grand Stade de Reims. L’indépendance marquée par la création d’une équipe de légende, celle du FLN. L’affirmation du pays, dont l’équipe est présente en Coupe du Monde 1982 et 1986, puis remporte la CAN en 1990. Puis le silence, imposée par les heures sombres dans les années 1990.

Le football algérien a pris une ampleur politique en 1958 lorsque des joueurs professionnels d’origine algérienne quittèrent les clubs de division 1 Française pour rejoindre clandestinement l’équipe du FLN (Front de Libération Nationale). Cette équipe mythique, la première sélection nationale algérienne en fait, allait disputer de nombreux matches de part le monde et définir l’identité algérienne, qui conduira le pays à l’indépendance.

La sélection d’Algérie, officiellement créée en 1963, attendra les années 1980 pour traiter d’égal à égal avec les grandes puissances du foot. Lorsqu’elle dispute son premier tournoi mondial, en 1982, elle débute par un coup d’éclat fracassant : Une victoire (2-1) contre la RFA, alors championne d’Europe et favorite pour le titre mondial. L’équipe des Assad, Madjer et autres Belloumi remportera un autre match, contre le Chili, mais se fera éliminer suite à un arrangement tacite entre joueurs allemands et autrichiens (une victoire 1-0 des premiers qualifiaient les deux équipes tout en éliminant l’Algérie).

En 1986 à Guadalajara, la sélection algérienne dispute un match de feu face au Brésil des Junior et Socrates, et ne s’incline que par la plus petite des marges (1-0) après avoir longtemps fait trembler le grand favori. L’Algérie est de nouveau éliminée au premier tour (à la régulière, après une lourde défaite contre l’Espagne), mais s’affirme dans le concert des grandes nations du foot.

En 1990, l’Algérie organise chez elle la Coupe d’Afrique des nations, qu’elle remporte pour la première fois grâce à son charismatique capitaine, Rabah Madjer, mondialement connu depuis un but en talonnade qui donna la victoire au FC Porto en finale de la Coupe d’Europe.

Le titre de champion d’Afrique allait précéder une des époques les plus sombres de l’histoire du pays. En proie à la montée des extrémismes religieux, la société algérienne traverse une longue période où le football est relégué au second plan. Le film de Rachid Diguer s’arrête à cette période, sans fermer la porte à un avenir prometteur.

Sur le web :

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :