Tirs manqués à Molène

FILM – La comédie « Les seigneurs » de Olivier Dahan (2012) réunit une belle phalange de comiques à la mode dans une équipe de foot. Malgré un casting de choix, le film est assez fade. Heureusement, il reste le ballon.

Les Seigneurs

Les férus de foot le savent bien. Réunir les meilleurs joueurs ne garantit pas toujours une bonne équipe. Les égos se confrontent et l’entraîneur ne trouve pas la bonne formule. L’équipe n’a plus qu’à s’en remettre au talent individuel de ses joueurs. Certains d’entre eux sauvent ponctuellement quelques situations mal embarquées, mais l’ensemble laisse une impression de gâchis.

C’est exactement l’impression que donne « Les Seigneurs« , le film de Olivier Dahan : Une comédie extrêmement prévisible, massacrée par les critiques, et sauvée en de rares moments par le talent des individualités du casting. Trop de gags éculés, trop de clichés, trop de mélo mal venu, l’amateur de cinéma ne peut décidément pas y trouver son compte.

L’amateur de foot trouve par contre quelques bonnes raison de ne pas s’ennuyer. Il s’amuse à rechercher de quel véritable joueur s’inspire chacun des personnages : Il y a celui qui se perd dans la cocaïne et les filles de luxe tout en se vantant d’être l’ami de Fidel Castro. Il y a celui, grand, black, intello, qui doit arrêter sa carrière pour un problème cardiaque. Il y a celui qui tente désespérément une carrière de comédien. Il y a celui qui se sort d’une épineuse affaire de relations avec une mineure. Il y a même celui qui un jour a fait perdre son équipe pour avoir tenté une malheureuse panenka lors du tir au but décisif.

En outre, son oeil expert lui permet de juger des compétences footballistiques de chacun des comédiens, et constater que l’intouchable Omar Sy et le suprême JoeyStarr n’en sont manifestement pas à leur première partie de foot. Par contre, José Garcia et Franck Dubosc semblent bien n’avoir jamais croisé un ballon de foot de leur vie avant le tournage du film, ce qui est dommage lorsque l’on campe le rôle d’une gloire du ballon rond. Le réalisateur ne savait-il pas qu’il y a beaucoup d’anciens footballeurs dans le cinéma français d’aujourd’hui ?

On ne peut en effet s’empêcher d’imaginer ce qu’aurait donné le film avec un casting issu du monde du foot : Eric Cantona, son frère Joël, Franck Leboeuf, Vinnie Jones, Sylvain Wiltord, Pascal Nouma, Vikash Dhorasoo et un paquet d’autres anciens footballeurs qui cherchent à se faire une place dans le septième art. « Les seigneurs » n’aurait pas été plus mauvais et aurait pu devenir un « Escape To Victory » à la française.

L’action du film se déroule à Molène, petite île perdue au large de la Bretagne (1). Le film use de la corde du régionalisme, nouveau créneau du cinéma français depuis le succès de « Bienvenue chez les Ch’tis » (2008) de Dany Boon. Le patron du club de Molène est interprété par Jean-Pierre Marielle, un clin d’oeil sans doute au personnage des mythiques « Galettes de Pont-Aven » (1975) de Joël Séria.

Les scènes de foot se déroulent sur un petit stade bucolique comme en possèdent tous les clubs amateurs de France, à ceci près que celui de Molène se trouve au bord de la mer. Le troisième match, un trente-deuxième de finale contre l’Olympique de Marseille, se déroule à Brest. Le tournage a eu lieu au stade Francis-Le-Blé, antre du Stade Brestois (2). Ce ne sont malheureusement pas les vrais joueurs de l’OM qui donnent la réplique, ni même d’éventuelles têtes connues.

L’histoire est celle d’une ancienne gloire du foot qui a sombré dans l’alcool et que l’on envoie à Molène pour entraîner l’équipe locale. Il se trouve que cette équipe doit remporter plusieurs matches de Coupe de France car il faut réunir de l’argent, beaucoup d’argent, pour sauver la conserverie de l’île, placée en redressement judiciaire. Curieusement, la sortie du film, prévue en avril 2012, a été retardée de six mois parce que la société chargée des effets spéciaux s’est retrouvée elle-même… en liquidation judiciaire. Et là, « Les Seigneurs » n’ont rien pu faire.

« Les Seigneurs » de Olivier Dahan (2012) avec José Garcia, Omar Sy, Franck Dubosc, Gad Elmaleh, JoeyStarr, Ramzy Bedia, Jean-Pierre Marielle, Comte de Bouderbala…

(1) voir les coulisses du tournage sur le site www.molene.fr

(2) lire « Une nuit avec les Seigneurs » : Un article du Télégramme de Brest

Lire également « Téléchargé soit Les Seigneurs » publié le 26/12/2012 sur www.deuxpiedsdecolles.com.

Sur notre site, notre page  Une histoire du foot au cinéma

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :