La médaille nue

PHOTOGRAPHIE – Pour préparer le tournoi olympique de foot féminin des Jeux de Sydney en 2000, les joueuses de l’équipe australienne de soccer ont commis un calendrier qui a beaucoup fait parler de lui…

matildas 2000

On les appelle les Matildas. Et nul ne sait si elles valsent. Une chose est sûre, elles jouent au football, et plutôt bien puisqu’elles composent l’équipe nationale d’Australie. Pour les Jeux de Sydney en 2000, ces jeunes femmes n’ont pas hésité à payer de leurs personnes la promotion du football féminin. Elles ont sacrifié à la tradition du calendrier de charme, dévoilant un peu plus que le talent qu’elles démontrent sur le terrain.

D’un tirage prévu à cinq-mille exemplaires, le calendrier fut finalement diffusé à cinquante mille. Les premiers portaient la mention « Olympic 2000 » ; elle a été retirée des exemplaires suivants à la demande du Comité organisateur des Jeux de Sydney. A 25 dollars l’unité, les Matildas ont réuni un joli pactole, qui leur a permis de se payer un stage de préparation à l’institut des sports de Canberra.

L’affaire a bien entendu fait grand bruit. Est-ce en posant nue que l’on fait la promotion du football féminin ? Comment une sélection nationale peut-elle en arriver à cette extrémité pour financer un stage ? Ces jeunes femmes n’auraient-elles pas en outre été dupées ? Il faut dire qu’à l’époque, la pratique n’est pas courante. L’érotisation des sportifs de haut niveau est encore un tabou. Y compris en France où « Les Dieux du Stade« , ces fameux calendriers des rugbymen français, ne sont pas encore entrés dans les moeurs (le premier calendrier n’apparaitra qu’en 2001).

Douze joueuses se sont donc prêtées aux séances de photos, en novembre 1999. Une a dû déclarer forfait, Sacha Wainwright, qui estimait que son métier d’avocat ne lui permet pas ce genre de frivolité. Par contre, Amy Taylor s’est retrouvée dans son élément, puisqu’elle était déjà modèle à ses heures. Grâce à ce calendrier, elle devient une figure du foot féminin.

Malheureusement, elle sera absente des Jeux Olympiques, tout comme cinq autres coéquipières : Tracy McGovern, Kim Revell, Katrina Boyd, Sarah Cooper et Tracy Bartlett. Sur les douze filles du calendrier, seules six participeront aux Jeux en septembre 2000 : Alison Forman, Sharon Black, Sunni Hughes, Cheryl Salisbury, Alicia Ferguson et Bridgette Starr. L’équipe australienne terminera quart-finaliste…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :