First goal wins

PUB – Le foot en cage, c’est un concept inventé par Terry Gilliam en 2002 pour une publicité Nike Football : « The Secret Tournament« . Une véritable réussite, portée par un Eric Cantona des plus inspirés.

Cantona Pub Nike 2002

Une nuit, plusieurs chalutiers s’approchent d’un navire ancré au milieu de l’océan. Cachés du monde, vingt-quatre joueurs d’exception vont s’affronter dans un tournoi secret. Une cage, huit équipes, et une seule règle : « First goal wins« .

On ignore le but précis de ce tournoi clandestin disputé dans les cales d’un navire. Les matches se jouent à 3 contre 3 dans une cage et sous la haute autorité d’un arbitre illuminé, Eric Cantona. Les perdants ? Ils sont jetés par dessus bord…

Il fallait être complètement fou pour réaliser un clip aussi génial. Le fou en question n’est autre que Terry Gilliam, l’ex-Monty Python, réalisateur de films aussi grandioses qu’indispensables, « Brazil« , « L’Armée des Douze Singes » ou « Le Baron de Manchausen« . Il fallait également un acteur de premier plan pour donner corps à ce clip, un acteur à la fois familier du monde du foot et doté d’un réel talent de comédien. Cela tombait bien, car Nike l’avait sous la main. Eric Cantona, qui a déjà fait ses preuves dans de précédents clips publicitaires, trouve un rôle à sa mesure avec cet arbitre partial, dédaigneux, impitoyable et complètement taré.

Le rival à trois bandes étant le partenaire officiel de la Coupe du Monde 2002, la firme Nike met les bouchées doubles dans ses spots publicitaires pour ne pas être oublié dans l’esprit des téléspectateurs. La recette : Un casting footballistique d’envergure, des réalisateurs de haut niveau, de la créativité, de l’humour et de la dérision. Et bien sûr un budget conséquent : « The secret tournament » aurait coûté cent millions de dollars.

Le tournage du clip a été réalisé en deux jours en décembre 2001. Tous les joueurs ont fait le déplacement aux studios Filmhouse, à Rome. On devine que le réalisateur a laissé libre court à leur inspiration, leur demandant d’insister sur les gestes techniques. Le chambrage, inhérent au monde de la haute compétition, semble aussi avoir été de rigueur.

La musique qui illustre le clip est le remix d’un single oublié de Elvis Presley, « A little less conversation« . Le DJ néerlandais Junkie XL l’a remis au goût du jour en 2002 et l’a propulsé en tête des charts. Tout ce que Nike touche se transforme en or.

Ayant toujours de la suite dans les idées, Nike organisera durant la Coupe du Monde plusieurs tournois de foot à 3 auxquels participeront des millions de gamins à  travers le monde. Mark Parker, le président de la compagnie, considère cette campagne comme « la plus complète et réussie jamais réalisé par Nike. »

Pour la petite histoire, le tournoi secret est remporté par l’équipe Triple Espresso, composée de Thierry Henry, Francesco Totti et Hidetoshi Nakata. Elle a battu les Os Tornados, composée de Ronaldo, Roberto Carlos et Luis Figo. Ces derniers n’ayant pas aprécié la manière dont ils ont été battus, la finale sera rejouée dans un nouveau spot intitulé « The Re-Match« .

Un clip supplémentaire apparait en effet quelques mois plus tard. Plus de cage, mais une nouvelle règle : il faut marquer cent buts pour l’emporter. Les cibles sont deux rectangles blancs peints sur la paroi du navire. L’arbitre Cantona est toujours là, qui n’a rien perdu de sa folie : Selon son humeur, un but peut valoir double ou ne rien compter du tout. Il transgresse également le principe de neutralité en chantant son enthousiasme à l’encontre de Thierry Henry ou Luis Figo. Ce dernier inscrira le centième but de son équipe, celui de la victoire. Seulement, à force d’être soumis aux frappes démesurées des joueurs, la paroi du bateau finit par céder et emporter tout ce petit monde dans un naufrage titanique.

Les résultats :

  • Quarts de finale : Triple Expresso bat The OnetouchableCerberus bat Toros LocosOs Tornado bat Funk Seoul BrothersEquipo del Fuego bat Tutto Bene.
  • Demi-finales : Triple Expresso bat Cerberus ; Os Tornado bat Equipo del Fuego.
  • Finale : Triple Expresso bat Os Tornado.

Les équipes :

  • The Onetouchables : Patrick Vieira (France), Paul Scholes (Angleterre), Ruud Van Nistelrooy (Pays Bas)
  • Cerberus : Sylvain Wiltord (France), Lilian Thuram (France), Edgar Davids (Pays Bas)
  • Toros Locos : Javier Saviola (Argentine), Luis Enrique (Espagne), Freddie Ljungberg (Suède)
  • Funk Seoul Brothers : Denilson (Brésil), Ki-hyeon Seol (Corée du Sud), Ronaldinho Gaucho (Brésil)
  • Equipo del Fuego : Hernan Crespo (Argentine), Claudio Lopez (Argentine), Gaizka Mendieta (Espagne)
  • Tutto Bene : Tomas Rosicky (Tchéquie), Fabio Cannavaro (Italie), Rio Ferdinand (Angleterre)
  • Triple Espresso : Francesco Totti (Italie), Hidetoshi Nakata (Japon), Thierry Henry (France)
  • Os Tornados : Luis Figo (Portugal), Ronaldo (Brésil), Roberto Carlos (Brésil).
Cantona fils de pub
Sharp Cantona (1996)
Sharp
(1996)
Nike Football (1996)
Nike
(1996)
Nike (2002)
Nike
(2002)
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :