Classé X

LIVRE – « Rencontre sous X » de Didier van Cauwelaert, paru en 2002, est un roman d’amour entre une star oubliée du foot et une actrice X. Une histoire sans violons qui éclaire le coté sombre de deux business similaires.

livre_rencontre_x

Ils n’ont pas encore vingt ans, mais n’ont déjà plus aucune illusion sur la vie. Talia vient d’Ukraine. Elle rêvait d’une carrière de top-model, elle est devenue star du X. Roy est sud-africain. Footballeur en devenir, il n’est plus que la monnaie d’échange d’un club parisien pour obtenir le marché des télévisions de son pays. Le marché acquis, Roy n’est même plus convoqué pour le moindre match, se contentant de toucher un salaire royal et de fermer sa gueule en attendant un éventuel transfert. Tannés par l’existence, Roy et Talia vont se rencontrer.

Rencontre sous X est avant tout une belle histoire d’amour entre deux êtres qui ont autant de points communs que les domaines dans lesquels ils gagnent leur vie. Le monde du foot pro et celui du cinéma X se rapprochent en effet dans de nombreuses pratiques : On y recrute des muscles et de la chair plutôt que des êtres humains, on ne leur demande rien d’autre que de faire rêver, les stars vieillissantes ont recours au dopage pour tenir les cadences de plus en plus rudes, on y falsifie les cartes d’identité comme les passeports.

Didier van Cauwelaert a doté son roman de quelques piquantes références réelles et noirci à loisir le tableau du foot pro. Le héros, Roy, ne connaît ses coéquipiers que comme un supporter connait ses joueurs favoris : par leur nom et le club d’où ils viennent. Il les nomme également par les produits dopants qu’ils consomment.

Les connexions avec le réel sont nombreuses. On y apprend que le président de la Ligue Nationale de Football « élevait des poulets dans le civil mais ça s’est mal passé« . L’arrêt Bosman est fréquemment cité. Quelques noms de clubs surgissent : La Juventus, le Real Madrid, le FC Nantes, le Lazio…

On ignore le nom du club dans lequel évolue le héros, on sait seulement qu’il se trouve sur Paris. Ce club semble être dans une invraisemblable tourmente. Les entraîneurs successifs sont mis en examens par une juge zélée. Dopage, caisse noire, faux passeports, tout se déballe sans que l’on ne comprenne vraiment ce qui s’y passe. Le héros ne nous aide pas vraiment à comprendre, tellement il s’en fout. Sa seule implication envers le club remonte au récent suicide d’un coéquipier. Il se rendra compte qu’il sera le seul membre du club à l’enterrement.

C’est un roman passionnant et agréable, qui se ponctue par un régal de foot-fiction littéraire : La cote du joueur grimpe ou descend au fur et à mesure de sa performance sur le terrain. Et en fin de match, son transfert est conclu avec le club le plus offrant. On ne vous raconte pas la fin…


Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :