Anfield, choeur de la Mersey

CHANSON – « You’ll Never Walk Alone » est l’hymne du Liverpool FC, du Celtic Glasgow et de quelques autres. C’est incontestablement la plus belle chanson liée au foot. Son origine n’a pourtant rien à voir avec le ballon rond, ni avec l’Angleterre du Nord.

You'll never walk alone

Celtic Park de Glasgow, 13 mars 2003. Peu avant que ne débute le quart de finale aller de la Coupe UEFA qui doit opposer le FC Celtic au Liverpool FC, le micro est confié à Gerry Marsden, ancienne gloire des sixties, leader du groupe Gerry and the Pacemakers. Marsden entonne, à capella, les premières mesures : « When you walk…« , et soudain, l’émotion s’empare du stade. Soixante mille gosiers reprennent en choeur la plus belle chanson jamais entendue dans un stade : « You’ll never walk alone« .

Plus que par son palmarès ou le prestige des ses joueurs, le Liverpool FC est devenu un monstre sacré du football européen grâce à l’âme de son stade, Anfield, et une tribune, le Kop.

Le FC Liverpool est né en 1892 grâce (ou à cause de) l’esprit mercantile de John Houlding, alors président du Everton FC et propriétaire du stade d’Anfield. Alors que son club venait de remporter le championnat d’Angleterre, Houlding, ne perdant jamais le sens des affaires, demanda à son club de lui régler… la location du stade ! Dirigeants et joueurs d’Everton quittèrent donc Anfield pour Goodison Park. Houlding, fou de rage, monta sa propre équipe : Le Liverpool Football Club.

En juillet 1906, une nouvelle tribune fut construite au stade Anfield. Située derrière un but, elle ne comportait que des places debout et de ce fait proposait les places les moins chères. Ce furent aussitôt les fans les moins fortunés qui y prirent place. Cette tribune fut baptisée le Kop, du nom du « Spion Kop« , une plaine d’Afrique du Sud où, pendant la guerre des Boers (1899-1902), qui opposa l’armée britanique aux descendants des colons hollandais, un bataillon de soldats originaires de Liverpool, fut massacré.

Le Kop de Liverpool est devenu la tribune la plus célèbre du foot mondial. Il fut un véritable « douzième homme » et de nombreux témoins étrangers furent stupéfiés par l’énergie, la puissance que dégageait cette tribune, dont les chants transcendaient les joueurs. Dans les années soixante, le Kop se mit à entonner « You’ll never walk alone« .

Drôle de destin que cette chanson écrite en 1945 par les Américains Rodgers et Hammerstein II pour la comédie musicale « Carousel« . Créé à Broadway le 19 avril 1945, ce spectacle est une adaptation américanisée de « Liliom« , une pièce du hongrois Ferenc Molnar. Cette comédie musicale est reconnue comme l’oeuvre la plus aboutie de ces deux compositeurs de Broadway. « You’ll never walk alone« , dernier chant du livret, est devenu un standard du patrimoine musical américain, notamment dans les années soixante, lorsqu’il fut chanté pendant les marches pour les droits civiques. Il a par la suite été chanté par les plus grands, de Elvis Presley à Franck Sinatra, en passant par Barbra Streisand, Nina Simone, Shirley Bassey et, en version française, par… Dick Rivers.

Il a également été repris en 1965 par un groupe pop de Liverpool, Gerry and the Pacemakers (auteur d’un autre classique du coin, « Ferry across the Mersey« ). C’est sans doute grâce à ce groupe que le morceau de Rodgers et Hammerstein est entré dans le Kop d’Anfield. La ritournelle américaine deviendra alors un hymne au nord de l’Angleterre. A tel point que « You’ll never walk alone » est désormais inscrit sur l’écusson du club, à l’entrée du Stade Anfield et est devenu la devise du club. Aujourd’hui, chaque jeune scouser apprend cette chanson en même temps qu’il apprend à marcher et à parler.

Par la suite, de nombreux clubs anglo-saxons reprendront cet hymne à leur compte, notamment le Celtic Glasgow et l’Ajax Amsterdam. Le chant du kop d’Anfield sert d’ambiance de fond sur « Fearless« , un morceau culte de Pink Floyd, extrait de l’album « Meddle« , sorti en 1971. De nombreuses versions de « You’ll never walk alone » existent en Angleterre comme aux Etats Unis.

Gerry and the pacemakers You'll never walk alone

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :