Francois Ruffin Olympique Eaucourt

HISTOIRE D’UN MAILLOT – Le maillot vert de l’Olympique Eaucourtois a fait irruption dans le domaine politique en décembre 2017 sur les épaules d’un député monté au créneau pour défendre la cause du football amateur, François Ruffin. Publicités

Football Mishmash

ILLUSTRATION – En 2013, le dessinateur britannique Alex Bennett s’est mis en tête de raconter toute l’histoire du foot sur une seule image.

LIVRE ET MUSIQUE – Sorti en 2014, le « Petit Manuel Musical du Football » (Le Mot et le Reste) de Pierre-Étienne Minonzio est devenu le livre référence de tout ce qui a rapproché le foot de la musique.

Deux mi-temps en enfer

FILM – « Deux mi-temps en enfer » (1962) du Hongrois Zoltán Fábri est un film inspiré de faits réels où le réalisateur jette les bases scénaristiques du film du foot.

PUB – En 1987, la Française des Jeux fait appel au roi des footballeurs pour la promotion de son nouveau jeu : le Loto Sportif.

Afonsinho

CHANSON – En 1973, au plus fort de la dictature militaire au Brésil, le chanteur exilé Gilberto Gil rend hommage au footballeur rebelle Afonsinho. Rencontre de deux insoumis.

PRESSE & B.D. – Le 20 mai 2006, L’Équipe Magazine publie un reportage sur le foot en Afghanistan, illustré par le photographe Didier Lefèvre et le dessinateur BD Emmanuel Guibert.

Magazine Footy

MAGAZINE – Entre 1978 et 1982, un magazine destiné à la jeunesse à œuvré pour la fusion entre football et bande dessinée. Footy n’a malheureusement pas connu le succès qu’il méritait.

Pro Evolution Soccer 3 et 5

JEUX VIDÉO – La série Winning Eleven poursuit son “Evolution” lors de l’ère PS2, fournissant probablement les meilleurs jeux de vidéo de football de l’histoire, à travers ses épisodes 3 et 5. Et jusqu’à devenir le bien culturel le plus vendu en France.

Harry Hotspur

NOMS DE CLUBS – Le nom de nombreux clubs de foot font référence à des personnages de l’histoire, réels, imaginaires ou mythologiques. Petit inventaire non exhaustif.

ROMAN – « Le Vainqueur de coupe » (Denoël, 1981) de Rachid Boudjedra s’inspire de l’histoire réelle de l’assassinat, en 1957, d’un dignitaire algérien en marge de la finale de la Coupe de France au stade de Colombes.